Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SALAIRES

100---copie-1.jpg

Recherche

Salaires : + 100 €

salaires-logt-social.jpg

Bienvenue

 
Dessin de Pierre Corneloup

Bonjour,
Vous avez ouvert les fenêtres et vous avez donc poussé la porte pour entrer dans votre espace "logement social".
Vous allez découvrir que notre "habitat" est composé de plusieurs pièces :
- Une pour les ESH et Coopératives,
- Une pour les OPH,
- Une pour les 2 dernières années de référence qui vous serviront pour parcourir toute notre actualité comme les différents réunions et comptes-rendus qui y sont faits, nos tracts, les textes de loi (ordonnances, décrets, circulaires, etc.), informations diverses et diverses réflexions et propositions faites aussi par notre collectif logement.

Une chose importante : si vous avez des suggestions, des idées et des propositions à nous faire, surtout, n’hésitez pas, envoyez-nous un mail à l'adresse suivante: cgt.logement@free.fr.


Nous vous invitons à vous inscrire à la newsletter comme cela vous serez informé chaque fois qu'un nouvelle article sera mis sur le blog.

Maintenant, votre visite peut commencer... A bientôt.

7 mars 2017 2 07 /03 /mars /2017 07:23

Hauts-de-Seine : des habitants de Malakoff squattent leur hall pour faire fuir les dealeurs

>Île-de-France & Oise>Hauts-de-Seine>Malakoff|Anthony Lieures et Victor Tassel|05 mars 2017, 20h20 | MAJ : 06 mars 2017, 21h35|12
Malakoff, ce dimanche soir. Les habitants de l’immeuble du 28, boulevard Stalingrad occupent tous les soirs leur hall d’immeuble. (LP/V.T.)
 
 

Contre les squatters, ils ont décidé… de squatter eux-mêmes leur hall d’immeuble ! Depuis deux semaines, les habitants de l’immeuble du 28, boulevard Stalingrad, à Malakoff (Hauts-de-Seine), ont décidé d’occuper l’entrée de leur bâtiment, tous les soirs, de 18h30 à 20h30. Las de voir le lieu investi par des groupes de jeunes, pour - la plupart du temps - s’y livrer au trafic de stupéfiants.

«Tous les jours, ça squatte, ça fume, ça dégrade et ça fait du bruit, explique une habitante de cet immeuble de quinze étages. Il y a une odeur de drogue, certaines personnes âgées n’osent pas sortir…» Un petit groupe de résidants a donc décidé de s’installer sur place et «d’empêcher les dealeurs de rentrer». Plusieurs fois, certains locataires y restent même jusqu’à 22 ou 23 heures le soir.

Ce dimanche, à 18h15, les locataires descendent, un à un, dans le hall. «En général on est une vingtaine, mais là, c’est dimanche», sourit Béatrice. Comme d’habitude, la petite dizaine d’habitants guette les allées et venues. «Au départ nous les empêchions d’entrer. Ils nous ont nargués quelques fois, mais maintenant, ils ne viennent plus quand nous sommes là», raconte Catherine Fournier.

 

 

«Je trouve cela lamentable d’en arriver là pour être écoutée»

 

Habitante de l’immeuble depuis 30 ans, elle se dit « excédée » par cette situation. « Je trouve cela lamentable d’en arriver là pour être écoutée, souffle-t-elle. J’ai autre chose à faire de mes soirées ! » S’ils se disent « fatigués » et « à bout de nerfs », ils ne lâcheront pas pour autant. Quitte à recevoir des menaces de représailles. « Tout le monde y pense, forcément… soupire Tayeb. Certains refusent même de descendre pour ça ». Mais la médaille a aussi son bon revers. « Cela nous a permis de mieux se connaître, on a pris rendez-vous pour la fête des voisins », rigole Catherine.

 

(LP/V.T.)

 

Reste que les habitants attendent maintenant « des propositions ». Justement, une réunion est prévue avec le bailleur, le commissaire et la mairie le 14 mars prochain. « Là, il va falloir nous faire de vraies propositions. Sinon on ira plus loin » prévient Béatrice. « Les locataires sont, à juste titre, excédés », réagit la maire (PCF) de Malakoff, Jacqueline Belhomme. La municipalité a décidé de « soutenir cette démarche citoyenne. » Chaque soir, un ou plusieurs élus se rendent sur place à la rencontre des locataires de ce bâtiment géré par Paris Habitat.

 

Pas un cas unique dans la ville…

 

Le bailleur social indique avoir « identifié deux familles qui posent actuellement des problèmes dans l’immeuble ». Une action contentieuse, « qui peut aller jusqu’à l’expulsion de locataires », a été lancée. En attendant, Paris Habitat a déployé un maître-chien sur place, pour faire partir les jeunes, notamment le week-end.

De son côté, la ville va « mettre en place des actions de prévention », notamment avec le service jeunesse. « Mais c’est souvent très complexe de réussir à capter ces jeunes, dont certains ne sont même pas de Malakoff », reconnaît la mairie. La municipalité dénonce, par ailleurs, « la baisse depuis dix ans du nombre de policiers » sur le terrain.

Et ce problème de squat de hall n’est pas unique, à Malakoff, puisque des habitants de l’immeuble du 34, rue Gambetta ont également dénoncé des occupations, notamment par une lettre envoyée à la police. Ce lundi à 18 heures, l’ensemble du conseil municipal a décidé d’aller soutenir les habitants, en les conviant, pour prendre exemple sur la résidence du boulevard Stalingrad, à se réunir… dans le hall !

  leparisien.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Logement CGT
commenter cet article

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG