Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

3 avril 2020 5 03 /04 /avril /2020 12:57

Le mouvement HLM estime cependant que la plupart des locataires ne devraient pas connaître de difficultés majeures pour payer leurs loyers.

 

Bien que le gouvernement n’ait pris aucune mesure en ce sens, des bailleurs sociaux ont décidé de suspendre le paiement des loyers. Une mesure réclamée en milieu de semaine par des sénateurs communistes. Les élus estimaient que la différence de traitement entre les entreprises et les particuliers était «inacceptable». L’exécutif a en effet demandé la suspension des loyers uniquement pour les PME en difficulté.

» LIRE AUSSI - Je ne peux pas payer mon loyer, mon bail peut-il être résilié?

C’est justement en faveur des ménages les plus précaires que cette décision a été prise par deux bailleurs sociaux de Seine-Saint-Denis (93), raconte Le Parisien-Aujourd’hui-en-France. C’est le cas de la Semiso, bailleur social municipal de Saint-Ouen (93), qui propose à l’ensemble de ses locataires «d’étaler leurs loyers sur les 12 prochains mois dès que la période de confinement sera levée». Une simple déclaration sur l’honneur suffit pour obtenir satisfaction. Pour financer cet aide, le maire UDI de la ville, William Delannoy, réclame l’aide de l’État via des prêts à des taux négatifs. «Avec la baisse des APL, les bailleurs sont déjà très fragiles, explique l’élu, cité par le quotidien. Il faut que l’État nous sécurise».

Idem du côté de Plaine Commune Habitat. Ce bailleur social, qui gère 18.000 logements dans 8 communes de Seine-Saint-Denis, vient d’ouvrir une cellule pour venir en aide aux locataires modestes. Composée de conseillères sociales et de gestionnaires locatifs, elle étudiera au cas par cas les dossiers qui se présenteront à eux. Selon leur profil, les occupants pourront bénéficier d’un report partiel ou total du paiement de leurs loyers qui représentent entre 25 et 30% de leurs loyers.

» LIRE AUSSI - Coronavirus: les questions que se posent propriétaires et locataires

«La plupart des locataires ne devraient pas connaître de difficultés majeures pour payer leurs loyers, affirme l’Union sociale pour l’habitat. Les locataires qui rencontreraient des difficultés sont invités à se rapprocher rapidement de leur bailleur en contactant leur centre de relation clients ou leur conseiller clientèle.» Plusieurs solutions peuvent être envisagées selon la nature de la difficulté: report, étalement, apurement, saisine du Fonds de Solidarité Logement (FSL), activation des garanties et aides à destination des salariés…

» LIRE AUSSI - Comment le gouvernement compte éviter les loyers impayés

À l’instar des élus communistes, l’association de consommateurs CLCV réclame, de son côté, un moratoire sur les loyers des particuliers. Pour l’heure, le gouvernement s’y refuse. Le message est le suivant: la priorité était de venir en aide aux PME dont l’activité a dû être mise à l’arrêt - et donc les ressources réduites à néant - à cause du coronavirus. D’où la suspension des loyers.

Quant aux locataires, ils devraient bénéficier indirectement des mesures de soutien à l’économie censées leur permettre de continuer à régler leur loyer. Par ailleurs, la trêve hivernale a été prolongée de deux mois, jusqu’au 31 mai inclus. Durant cette période, si les propriétaires peuvent lancer une procédure d’expulsion pour loyer impayé, ils ne peuvent pas expulser leur locataire.

Enfin, comme le réclamaient certains bailleurs, le Fonds de solidarité pour le logement, destiné aux personnes qui peinent à payer leurs factures ou leur loyer, est désormais mobilisé pour cette crise. Encore insuffisant pour certains. «Je propose de constituer un fonds de garantie qui s’appuiera sur la trésorerie d’Action Logement (le bras armé des entreprises pour le logement, NDLR), afin d’avancer le montant des loyers pour ceux qui auraient du mal à s’en acquitter», réclame Stéphane Peu, député PCF de la 2e circonscription de Seine-Saint-Denis. Pas sûr que cette proposition voit le jour surtout que la trésorerie d’Action Logement a été sévèrement ponctionnée par l’État en fin d’année dernière.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG