Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

9 juillet 2020 4 09 /07 /juillet /2020 21:45
 

 

Façade inscrite au patrimoine, balcons et escaliers art déco, toit terrasse végétalisé pour tout l’immeuble et vue à couper le souffle… Cette belle bâtisse accueille désormais des HLM de la Ville.

 Paris, ce jeudi. C’est dans cet immeuble de la rue de Saint-Pétersbourg que la Ville a réalisé des HLM.

 

Une brassée de 120 beaux appartements à loyers modérés (HLM) d'un coup dans le chic VIIIe arrondissement, tous inscrits au patrimoine et tous magnifiquement rénovés. Ce jeudi, le communiste Ian Brossat, adjoint d'Anne Hidalgo (PS) en charge du logement et de l'hébergement d'urgence et Jeanne d'Hauteserre, la maire (LR) du VIIIe arrondissement, fraîchement réélus, ont visité ensemble trois groupes d'immeubles de logements sociaux, 26 rue de Saint-Petersbourg, 45 Rue de Miromesnil et 12, rue de Monceau (VIIIe).

 

Part des logements sociaux dans les arrondissements à Paris et évolution entre 2011 et 2019/LP/Infographie
Part des logements sociaux dans les arrondissements à Paris et évolution entre 2011 et 2019/LP/Infographie  

La plupart des appartements, encore en chantier, sont vides. Une partie a déjà été attribuée. Seulement quelques-uns ont emménagé, comme Audrey.

«Quand mon dossier a été accepté, j'ai pleuré»

« Ça faisait quinze ans que j'attendais, explique cette jeune maman célibataire avec deux enfants. On était tassés dans un petit logement. Je dormais dans la même chambre que mon fils ». Alors quand Audrey a reçu la proposition de ce somptueux F3, « j'ai dit oui tout de suite. Quand mon dossier a été accepté, j'ai pleuré ». Et quand Audrey a visité, « c'était comme gagner à l'Euromillions ! ». Même satisfaction teintée de surprise chez Wafaa, maman de 3 enfants, employée mairie de Paris, qui elle n'aura attendu que six mois pour décrocher un 74 m2 à 827 euros.

 

Audrey a emménagé dans ce HLM rue Monceau avec ses enfants, Djibril, 12 ans et Bilal, 4 ans. LP/Céline Carez
Audrey a emménagé dans ce HLM rue Monceau avec ses enfants, Djibril, 12 ans et Bilal, 4 ans. LP/Céline Carez  

Le VIIIe est l'un des arrondissements les moins pourvus en HLM, avec seulement 3,4%. « Mon prédécesseur, tacle Jeanne D'Hautessere, estimait que les gens qui n'avaient pas les moyens devaient habiter ailleurs ! » Pourtant, jure l'élue, « quand tu fais du beau, les gens respectent ». Dans ce palmarès, c'est toutefois le VIIe qui est le « cancre » avec seulement 2,1% de logements sociaux.

A l'est, comme dans beaucoup de capitales, c'est une autre histoire et une autre sociologie qui se dessinent. Le XIXe avec ses barres et ses tours autour des maréchaux affiche 42,1% de HLM.

Rue de Saint-Petersbourg (VIIIe), ce sont 84 logements sociaux créés dans les anciens locaux de l'INPI (Institut national de la propriété industrielle). L'immeuble est une cession de l'Etat « à un prix avantageux », 5 702 250 euros, grâce aux dispositifs de la loi « Duflot » qui entendait encourager la construction de logements sociaux. La façade est magnifique. Certains appartements ont une vue sur la chapelle. Des duplex, 4 mètres de hauteur sous plafond, ont leurs fenêtres d'origine en forme d'ogive.

Trois opérations haut de gamme

Rue de Miromesnil, c'est un bel Haussmannien de 12 logements que la ville a préempté : 3 539 840 euros. La RIVP (Régie immobilière de la Ville de Paris, le deuxième plus gros bailleur municipal) qui gère l'immeuble a gardé les magnifiques plafonds « en pâtisserie », des planchers ancien, des portes arrondies.

 

Rue de Saint-Petersbourg (VIIIe), 84 logements sociaux ont été créés dans les anciens locaux de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle).LP/Céline Carez
Rue de Saint-Petersbourg (VIIIe), 84 logements sociaux ont été créés dans les anciens locaux de l’INPI (Institut national de la propriété industrielle).LP/Céline Carez  

Rue Monceau, c'est une ancienne école de la ville. Les enfants ont déménagé en face. La Ville n'a donc pas déboursé un sou. Elle a cependant mis la main au porte-monnaie pour les travaux de ces 24 logements comme pour les deux autres chantiers.

De cette triple opération, Ian Brossat parle de rééquilibrage territorial entre l'est et l'ouest.

Jean-Baptiste Eyraud, l'infatigable militant du DAL (Droit au logement), s'il salue l'opération « à l'ouest » reste toutefois sceptique… « Je ne crois pas qu'il y aura un jour, comme la loi le prévoit, 25% de logements sociaux dans les riches arrondissements de Paris, notamment à cause du prix et de la rareté du foncier. »

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG