Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

3 septembre 2020 4 03 /09 /septembre /2020 08:39

À Paris, un grand écart des charges locatives parfois difficile à expliquer

Vue aérienne du 13e arrondissement de Paris.
Vue aérienne du 13e arrondissement de Paris. Crédits photo : Tupungato/shutterstock

INFOGRAPHIE - Aux côtés des cossus 16e et 8e arrondissements de Paris, le 13e est le 3e plus cher de la capitale pour ses charges locatives (à 3,21 €/m²).

Dans les palmarès des charges locatives les plus élevées de Paris, les 16e et 8e arrondissements sont des habitués du podium. Normal: dans ces immeubles des beaux quartiers, le niveau de service est plus élevé qu’ailleurs et la présence d’un gardien, d’un ascenseur et souvent de chauffage collectif voire d’un accès commun à Internet fait grimper la note.

La dernière étude menée par le site de location Flatlooker ne déroge pas à la règle. Elle estime que l’on paie en moyenne 3,39 euros de charge par mètre carré dans le 16e et 3,18 €/m² dans le 8e. À noter que la facture a malgré tout baissé pour ces deux arrondissements (- 62 centimes dans le 16e et - 10 centimes dans le 8e).

Cliquez ici pour agrandir l'infographie

» LIRE AUSSI - À Paris, l’afflux de studios mis en location plus de 50 euros le m²

Le plus surprenant, c’est l’arrivée à la 3e place du 13e arrondissement, à 3,21 €/m² après un bond annuel de 0,6 euro. «Il m’est très difficile d’expliquer ce résultat obtenu sur plus de 1800 locations, admet Nicolas Goyet, cofondateur de Flatlooker. Je préfère ne pas spéculer là-dessus même si des explications peu satisfaisantes pointent la responsabilité des charges liées aux ascenseurs dans les nombreuses tours de l’arrondissement ou encore des performances thermiques en dessous de la moyenne.» Au global, l’étude établit un montant de charge moyen de 2,75 €/m² pour un logement non meublé et 2,91 €/m² pour un meublé avec une hausse annuelle globale de 2,3%.

Les studios sont de mauvais élèves

L’étude pointe que les arrondissements centraux de la capitale parmi les plus chers à l’achat sont aussi ceux où les charges sont les plus faibles. Dans le 1er, elles ne sont que de 2,46 €/m² mais il est vrai que dans ce secteur les ascenseurs et le gardiennage restent peu courants. Le 10e (2,52 €/m²) et le 9e (2,6 €/m²) complète le trio des arrondissements les moins chers de Paris. Concernant le lien entre surface et montant des charges, les studios sont clairement les mauvais élèves: compter 3,14€/m² contre 2,75 €/m² pour un 2 pièces, 2,56€/m² pour un 3 pièces ou encore 2,63€/m² pour un 4 pièces. «Les charges locatives comprennent une partie fixe comme la taxe d’enlèvement, des ordures ménagères ainsi qu’une partie variable, calculée en fonction des tantièmes du logement. Ainsi, plus le logement est grand, moins les charges au m² seront élevées», souligne Nicolas Goyet.

Ce même phénomène est partiellement responsable du surcoût de charges pour un logement meublé par rapport à un logement nu, les premiers étant généralement plus petits. Sans oublier le fait que bon nombre de propriétaires de meublés optent pour des charges forfaitaires plutôt que réelles avec une légère tendance à les surévaluer, comme le note Flatlooker.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG