Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

14 octobre 2020 3 14 /10 /octobre /2020 17:55

Le plan de relance et le pacte vert pour l’Europe ne peuvent pas assurer une justice économique et sociale sans aborder la crise du logement. Plus de 100 dirigeants progressistes locaux, régionaux et européens demandent un accord européen pour le logement. La liste des signataires est disponible ci-dessous.

 

La pandémie de COVID-19 a mis en évidence de nombreuses fractures sociales, allant de politiques de santé publique inégales et mal préparées à un manque dramatique de cohésion sociale. Un problème spécifique a eu un effet dévastateur : les inégalités face au logement ont été terriblement accentuées par l’actuelle urgence sanitaire. Lors du confinement à domicile pendant plusieurs semaines, trop de personnes ont été enfermées dans des espaces de mauvaise qualité, surpeuplés ou insalubres. Par ailleurs, beaucoup n’avaient pas les moyens de payer leur facture énergétique pour chauffer leur domicile, et la plupart n’ont pas vu ni eu accès à la nature pendant des mois.

L’Union européenne traverse une crise systémique du logement depuis longtemps maintenant, une crise qui a pour cause profonde la pénurie structurelle de logements abordables, publics et sociaux ainsi que le manque d’investissements publics. Mais la crise du logement est interconnectée également avec trois autres crises majeures qui doivent être abordées simultanément : la crise sociale, la crise climatique et la crise économique.

La crise sociale et la crise du logement

Avec plus de 50 millions de personnes acculées par les coûts du logement, avec des listes d’attente pour les logements sociaux qui n’ont jamais été aussi longues et avec 700 000 personnes qui dorment dehors chaque nuit dans les rues d’Europe, il est évident que mettre en avant la crise du logement ramènerait l’attention sur les inégalités sociales qui existent au sein de notre société.

La situation a empiré avec la pandémie de COVID-19 et les villes et régions ont rapidement renforcé leurs mesures de solidarité. Alors que la Région de Bruxelles Capitale a introduit par exemple des bonus pour les locataires les plus fragiles, Vienne a suspendu les expulsions des logements communaux, Rotterdam a investi dans des services pour les sans-abris et Nantes a mis en place un fond de solidarité pour le logement. Tous ces exemples sont des mesures temporaires qui ont apporté une aide nécessaire à un moment précis dans le temps. Ce qu’il nous faut à présent, c’est un investissement approprié et de longue durée dans ce secteur.

Il est prouvé que vivre dans un état d’insécurité en termes de logement a un puissant impact sur notre santé mentale et physique, particulièrement chez les enfants. Pour cette raison, créer une garantie enfance européenne qui permettrait à chaque enfant de bénéficier d’un logement décent serait un minimum pour garantir un avenir meilleur pour tous.

La crise du logement et la crise climatique

Dans l’ensemble, les constructions sont responsables de 40% de la consommation énergétique européenne et de 36% des émissions de gaz à effet de serre. Il est donc évident que la résolution de la crise du logement doit aller de pair avec la résolution de la crise climatique. Le taux de rénovation actuel fixé à environ 1% dans l’UE est la preuve que nous n’allons pas être capables d’atteindre l’objectif de neutralité climatique si nous continuons à ce rythme. Pour cette raison, nous avons besoin d’une véritable révolution architecturale et de l’urbanisme pour régénérer nos villes et nos régions (en commençant par nos hôpitaux, nos écoles et nos bâtiments destinés aux services publics) et pour soutenir les foyers ayant des revenus plus modestes ou des groupes marginalisés.

Pour faire face à l’urgence climatique, nous devons également prendre en compte la fragilité de notre continent. Aujourd’hui, nous n’avons pas simplement besoin de (re)construire, nous avons aussi besoin de mieux construire afin de rendre nos bâtiments plus sûrs et d’améliorer l’empreinte carbone de notre parc immobilier.

La crise du logement et la crise économique

Dernier point, mais non des moindres : l’économie. Comme rapporté par la Confédération européenne des syndicats, plus de 1,5 million d’emplois ont été perdus depuis le début de la pandémie. Cela se traduit par le fait que de nombreux foyers sont restés sans revenus et sont à présent incapables de répondre à leurs besoins fondamentaux.

Investir dans le logement devrait également impliquer un investissement dans la création d’emplois. Le secteur de la construction, qui représente 9% du PIB européen, pourrait créer 4 millions de nouveaux emplois pour des investissements correspondant à 300 milliards d’euros.

Le terme “économie” implique également les marchés et les défaillances du marché du logement. Le soi-disant “effet Airbnb” est en train d’entraîner la flambée des prix de location, l’augmentation du phénomène de gentrification et la diminution des disponibilités de logements pour les résidents. Pour résoudre ces problèmes, une réglementation solide est nécessaire au niveau européen, notamment via la prochaine législation sur les services numériques.

Un accord européen pour le logement

Avec le nouveau Cadre financier pluriannuel, en particulier le Fonds européen de développement régional (FEDER) et le Fond social européen + (FSE+), le plan de relance Next Generation EU, InvestEU et le Fond pour une transition juste, nous avons les bases sur lesquelles construire un nouveau train d’investissements publics pour faire face à la crise du logement. La révision des règles du Pacte de stabilité et de croissance et un Semestre européen plus durable pourraient également augmenter la capacité des Etats membres et des gouvernements locaux et régionaux à investir dans des politiques de logements abordables. L’initiative « vague de rénovations » que Frans Timmermans, le Premier Vice-président de la Commission européenne, mettra en avant cette semaine, doit devenir le projet phare qui rendra nos villes et nos régions plus inclusives et plus durables.

En 2017, les leaders européens ont signé le Socle européen des droits sociaux. Cette feuille de route prévoit un accès au logement abordable et adéquat pour ceux qui sont dans le besoin ainsi qu’un logement et des services adéquats pour les sans-abri. Ce socle doit donc devenir notre pilier pour la reprise, avec les objectifs de développement durable.

La seule solution est d’aller de l’avant. Pour cette raison, nous appelons toutes les institutions européennes et tous les gouvernements nationaux à inclure “Un accord européen pour le logement” dans la stratégie de relance à long terme de l’Europe.

Nous avons besoin d’une stratégie holistique et d’une gouvernance à multi-niveaux pour s’assurer que chaque commune, ville et région ’fasse partie de’ et ’soit un acteur/rice de’ ce processus. Sans les territoires, sans leur expertise et sans leur degré de proximité avec les problèmes des gens, nous ne réussirons pas. Les autorités locales et régionales (avec les citoyens, les entreprises et la société civile) mettront en adéquation les objectifs plus larges décidés au niveau européen et national avec la réalité de terrain.

Le logement est un droit fondamental et s’assurer que tout le monde ait un “chez soi” sera la preuve que nous pouvons réussir à construire une Union européenne qui ne laisse personne sur le bord de la route.

Signatures:

 

Conseillers locaux et régionaux

  • Christophe Rouillon, Président du groupe du Parti des socialistes européens au Comité des régions (Groupe PSE) et maire de Coulaines, France
  • Lucian Andrei, Conseiller municipal de Galati, Roumanie
  • Concha Andreu Rodríguez, Présidente de la Communauté autonome de La Rioja et de son gouvernement régional, Espagne, et vice-présidente du groupe PSE
  • Hugues Bayet, Député fédéral, Bourgmestre de Farciennes, Belgique, et membre du Groupe PSE
  • Nawal Ben Hamou, Secrétaire d'État au logement de la Région de Bruxelles, Belgique
  • Roby Biwer, Conseiller communal de Bettembourg, Luxembourg, et coordinateur des politiques environnementales du Groupe PSE
  • Per Bødker Andersen, Conseiller municipal de Kolding, Danemark, et trésorier du groupe PSE
  • Manuela Bora, Conseillère régionale des Marches, Italie, et coordinatrice pour les affaires régionales du groupe PSE
  • Isabelle Boudineau, Vice-présidente de la région Nouvelle Aquitaine, France, et membre du groupe PSE
  • Maxi Ines Carl, Conseillère locale de Hanovre, Allemagne
  • Carlos Carnero, Membre de l'Assemblée régionale de Madrid, Espagne
  • Martin Casier, Membre du Parlement de la région de Bruxelles-Capitale, Belgique
  • Arianna Censi, Vice-maire de Milan Ville Métropolitaine, Italie, et membre du Groupe PSE
  • Loïg Chesnais-Girard, Président de la région Bretagne, France, et membre du groupe PSE
  • Christophe Clergeau, Secrétaire national du Parti socialiste français en charge de l'Europe, Conseiller régional des Pays-de-la-Loire, et membre du groupe PSE
  • Philippe Close, Maire de Bruxelles, Belgique
  • Elio Di Rupo, Ministre-Président de la région Wallonie, Belgique, et membre du Groupe PSE
  • Juan Espadas, Maire de Séville, Espagne, et membre du Groupe PSE
  • Alison Gilliland, Membre du conseil municipal de Dublin, Irlande, et membre du groupe PSE
  • Karine Gloanec Maurin, Présidente de la Communauté de communes des Collines du Perche, Maire adjointe de Couëtron au Perche, et membre du Groupe PSE
  • Celso González González, Ministre des finances et de l'administration publique du gouvernement régional de La Rioja, Espagne, et membre du groupe PSE
  • Christine Jung, Conseillère municipale de Saarbrücken, Allemagne
  • Tom Jungen, Maire de Roeser, Luxembourg, et membre du Groupe PSE
  • Anne Karjalainen, Conseillère locale de Kerava, Finlande, et membre du groupe PSE
  • Peter Kurri, Conseiller municipal de Wiener Neustadt, Autriche
  • Peter Kurz, Maire de Mannheim, Allemagne, et membre du Groupe PSE
  • Karl-Heinz Lambertz, Président du Parlement de la Communauté germanophone, Belgique, et membre du Groupe PSE
  • Basílio Horta, Maire de Sintra, Portugal, et membre du Groupe PSE
  • Paul Magnette, Maire de Charleroi, Président du Parti socialiste belge
  • Krzysztof Matyjaszczyk, Président de Częstochowa, Pologne, et membre du Groupe PSE
  • Fernando Medina, Maire de Lisbonne, Portugal, et membre du Groupe PSE
  • Luca Menesini, Maire de Capannori, président de la province de Lucca, Italie, et membre du Groupe PSE
  • Virginio Merola, Maire de Bologne, Italie, et membre du Groupe PSE
  • Vojko Obersnel, Maire de Rijeka, Croatie, et membre du Groupe PSE
  • Carmine Pacente, Conseiller local de Milan, Italie, et membre du Groupe PSE
  • Elena Piastra, Maire de Settimo Torinese, Italie
  • Yonnec Polet, Premier adjoint au maire de Berchem-Sainte-Agathe, Belgique, secrétaire général adjoint du PSE et membre du Groupe PSE
  • Donatella Porzi, Conseillère régionale de l'Ombrie, Italie, et membre du groupe PSE
  • Ilmar Reepalu, Membre du Conseil régional de Skåne, Suède, et membre du groupe PSE
  • Filip Reinhag, Conseiller local de Gotland, Suède, et membre du groupe PSE
  • Yoomi Renström, Maire d'Ovanåker, Suède, et première vice-présidente du Groupe PSE
  • Enrico Rossi, ancien président de la région de Toscane, Italie, et rapporteur sur la vague de rénovation du Comité européen des régions, Groupe PSE
  • Cristina de Fátima Silva Calisto, Maire de Lagoa-Açores, Portugal, et membre du Groupe PSE
  • Nathalie Sarrabezolles, Présidente du Conseil général du Finistère, France, et membre du Groupe PSE
  • Alessandra Sartore, Ministre régionale pour la région du Lazio, Italie, et membre du groupe PSE
  • Pascal Smet, Secrétaire d'Etat de la Région de Bruxelles-Capitale, chargé de l'Urbanisme et des Relations européennes et internationales, Belgique, et membre du Groupe PSE
  • Kata Tüttő, Vice-maire de Budapest, Hongrie, et vice-présidente du groupe PSE
  • Kasper Vanpoucke, Conseiller municipal de Brasschaat, Belgique
  • Cédric Van Styvendael, Maire de Villeurbanne, France
  • Rudi Vervoort, Ministre-président du gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale, et membre du groupe PSE
  • Javier Vila Ferrero, Directeur général des affaires européennes de la Principauté des Asturies, Espagne, et membre du Groupe PSE
  • Andrés Villa Fernández-Mayoralas, Conseiller local de Collado Villalba, Espagne
  • André Viola, Conseiller du Conseil général de l'Aude, France, et membre du Groupe PSE
  • Gerry Woop, Secrétaire d'Etat à l'Europe du Land de Berlin, Allemagne, et membre du Groupe PSE
  • Othmane Yassine, Conseiller municipal de Fermignano, Italie

 

Membres du Parlement européen

  • Alex Agius Saliba, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Eric Andrieu, Membre du Parlement européen, vice-président S&D
  • Marc Angel, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Attila Ara-Kovács, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Brando Benifei, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et chef de la délégation italienne
  • Monika Beňová, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et cheffe de la délégation slovaque
  • Udo Bullmann, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Gabriele Bischoff, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Biljana Borzan, Membre du Parlement européen, vice-présidente du Groupe S&D et cheffe de la délégation croate
  • Dr. Milan Brglez, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Isabel Carvalhais, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Corina Crețu, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Miriam Dalli, Membre du Parlement européen, vice-président du Groupe S&D et cheffe de la délégation maltaise
  • Klára Dobrev, Vice-présidente du Parlement européen, Groupe S&D
  • Estrella Durá Ferrandis, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et rapporteure fictive sur "L'accès à un logement décent et abordable pour tous".
  • Ismail Ertug, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Tanja Fajon, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et leader du parti slovène Socialni demokrati
  • Jonás Fernández, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Ibán García del Blanco, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Evelyne Gebhardt, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Jens Geier, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et chef de la délégation allemande
  • Elisabetta Gualmini, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Sylvie Guillaume, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et cheffe de la délégation française
  • Hannes Heide, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Alícia Homs Ginel, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Agnes Jongerius, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et cheffe de la délégation néerlandaise
  • Prof. Dr. Dietmar Köster, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Aurore Lalucq, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Pierre Larrouturou, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Javi López, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • César Luena, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Maria-Manuel Leitão-Marques, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Nora Mebarek, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Pierfrancesco Majorino, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Margarida Marques, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Pedro Marques, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Costas Mavrides, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Csaba Molnár, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et chef de la délégation hongroise
  • Victor Negrescu, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Maria Noichl, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Tonino Picula, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Giuliano Pisapia, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Manuel Pizarro, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Sándor Rónai, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Marcos Ros, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Andreas Schieder, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Pedro Silva Pereira, Vice-président du Parlement européen, Groupe S&D
  • Massimiliano Smeriglio, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Sergei Stanishev, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et Président du Parti des socialistes européens (PSE)
  • Günther Sidl, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Marc Tarabella, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et maire d'Anthisnes, Belgique
  • István Ujhelyi, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Nils Ušakovs, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et chef de la délégation lettone
  • Kathleen Van Brempt, Membre du Parlement européen, Groupe S&D, et cheffe de la délégation belge
  • Bettina Vollath, Membre du Parlement européen, Groupe S&D
  • Lara Wolters, Membre du Parlement européen, Groupe S&D

 

Fondation

  • Maria João Rodrigues, présidente de la Fondation pour les études progressistes européennes et ancienne vice-présidente du Groupe S&D au Parlement européen
  • László Andor, secrétaire général de la Fondation européenne pour les études progressistes et ancien commissaire européen à l'emploi, aux affaires sociales et à l'inclusion

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG