Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

5 décembre 2020 6 05 /12 /décembre /2020 09:15

Lancée il y a un an, la nouvelle version du CPF, accompagnée de son application dédiée, a déjà permis la validation de plus d’un million de formations. Bonne nouvelle : les prix proposés ont baissé grâce à la mise en concurrence.

 L’apparition de l’application MonCompteFormation a entraîné la baisse du coût de certaines formations, comme le passage du permis B. L’apparition de l’application MonCompteFormation a entraîné la baisse du coût de certaines formations, comme le passage du permis B. LP/A.C

Trouver une formation, s'y inscrire et la payer avec son smartphone en un rien de temps, c'est désormais possible. Lancé en 2015, le compte personnel de formation est, depuis un an, crédité en euros. Le principe est simple : plus on travaille, plus on accumule du capital qui servira pour une formation, diplômante ou non. Pour le consulter, il suffit de se connecter au site ou à l'application MonCompteFormation, déjà téléchargée 1,88 million de fois depuis son lancement en novembre 2019. L'utilisateur choisi ensuite la formation éligible de son choix à partir de la liste fournie par un moteur de recherche intégré qui regroupe 320000 offres. En douze mois, plus de 1 million de formations ont été validées.

L'application, au début surtout utilisée par des actifs déjà bien formés — c'est-à-dire des hommes, jeunes, cadres — s'adresse-t-elle bien désormais à ceux qui en ont vraiment besoin ? « En un an, le public a bien changé. 66% des demandes de formations émanent d'employés, d'ouvriers et de techniciens, assure Michel Yahiel, le directeur des retraites et de la solidarité à la Caisse des dépôts qui a coordonné le lancement de l'application mobile du compte personnel de formation. Autre changement de taille : « Les formations sont sollicitées à parts égales par les hommes et les femmes. 61% ont entre 30 et 49 ans et 19% ont plus de 50 ans. » Par ailleurs, 38% des candidats aux formations ont même un niveau BEP ou en dessous.

Une augmentation des reconversions favorisée par la crise

Parmi les bonnes nouvelles, le coût de certaines formations a baissé, l'application jouant sur la concurrence. Le permis B, qui coûtait en moyenne 1346 euros avant le lancement de l'application, vaut près de 400 euros de moins. Pour le bilan de compétence, la baisse moyenne est estimée à 150 euros en un an. Concernant le Toeic (Test of English for International Communication), très souvent exigé par des recruteurs pour évaluer le niveau d'anglais, son coût s'élève en moyenne à 1287 euros, contre 2182 euros avant.

Preuve que beaucoup d'actifs pensent à changer d'orientation en cette période de crise, une formation sur cinq achetée via l'application est un bilan de compétence, une validation d'acquis d'expérience ou une formation à la création et à la reprise d'entreprise. Télétravail oblige, l'offre de formation à distance a plus que triplé.

Mais il y a quand même des bémols. Le catalogue n'est pas exhaustif et les résultats du moteur de recherche ne permettent pas toujours de bien comprendre les gros écarts de prix pour une même formation dispensée par des organismes différents. Par ailleurs, et malgré ces bons résultats, le CPF pâtit encore d'un manque de notoriété. Quelque 12 millions de personnes ont ouvert leur compte. C'est encore peu sur plus de 38 millions d'actifs.

Comment accumuler des euros

Salariés, chômeurs, indépendants, fonctionnaires… Tous les actifs ont droit au compte personnel de formation, qui a remplacé il y a cinq ans le droit individuel à la formation (DIF). Comment procéder ? Il suffit d’aller, avec son numéro de Sécurité sociale et son e-mail, sur le site Moncompteformation.gouv.fr ou sur l’application du même nom. Le montant moyen atteint 1280 euros en moyenne pour un salarié du privé.

C’est sans compter les retardataires et le reliquat des heures de DIF que beaucoup n’ont pas encore transféré sur le compte personnel de formation (CPF). Initialement les salariés avaient jusqu’au 31 décembre 2020 pour basculer les heures DIF (converties en euros sur la base de 15 euros l’heure, soit un maximum de 1800 euros) sur leur CPF. Seul un salarié sur quatre a effectué cette opération alors qu’au total 84 heures en moyenne dorment sur les compteurs des salariés. Ils pourraient récupérer potentiellement 1125 euros chacun.

Face à ce retard à l’allumage, la ministre du Travail, Elisabeth Borne, a reporté cette limite au 30 juin. Pour récupérer son dû, le salarié doit ressortir son bulletin de salaire de décembre 2014 ou de janvier 2015 où le solde d’heures DIF est indiqué, ou demander une attestation à l’employeur de l’époque. Il doit ensuite rentrer simplement le nombre d’heures sur son compte CPF, qui les monétisera. Les formations longues coûtent au moins 5000 euros.

Pour un salarié qualifié, l’alimentation du CPF se fait automatiquement à hauteur de 500 euros par an, dans la limite de 5000 euros. En dessous d’un mi-temps, les droits sont calculés au prorata de l’activité. Les salariés non qualifiés bénéficient eux de 800 euros par an, dans la limite de 8000 euros. Sont éligibles toutes les formations certifiantes et réalisées par un organisme labellisé par le ministère du Travail.

Selon les professionnels, les formations comprises entre 1200 euros et 2100 euros sont le plus souvent courtes, comme le permis de conduire, les bilans de compétences, ou dans le domaine des langues et de la bureautique. Autrement dit, moins coûteuses que l’ensemble des formations plus longues proposées qui atteignent facilement les 5000 euros ou plus.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG