Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

16 juin 2021 3 16 /06 /juin /2021 16:03

Les accueils au public, loges, agences et siège de Cachan, Arcueil, Gentilly et du Kremlin-Bicêtre sont fermés depuis lundi en signe d’indignation. Ils doivent rouvrir ce jeudi matin. Plus de 12% du personnel est agressé ou insulté chaque année, selon la direction du bailleur social.

Gentilly, le 16 juin 2021. Le bailleur social Opaly a organisé un rassemblement de soutien devant l'agence de la place de la Victoire après l'agression du chargé de secteur devant les locaux. LP/Marine Legrand

Les salariés du bailleur social Opaly avaient le visage fermé, ce mercredi matin, lors du rassemblement organisé en soutien à leur collègue agressé lundi après-midi alors qu’il se rendait à son agence de Gentilly. « Un acte inqualifiable qui n’est pas un acte isolé », selon Opaly qui regroupe plus de 9500 HLM à Arcueil, Cachan, Gentilly et Le Kremlin-Bicêtre.

L’attaque subie par ce chargé de secteur de l’agence Frileuse fut aussi soudaine que violente. Alors qu’il s’apprêtait à entrer dans les locaux, place de la Victoire-du-8-Mai-1945, il reçoit un appel lié à son travail et décroche. « C’est alors que surgit un homme qui lui asperge le visage avec du gaz lacrymogène », raconte Alain Cattoni, directeur général d’Opaly.

Le bailleur venait de condamner une cave squattée

« Il l’a gazé, mis à terre puis frappé », poursuit Carine Delahaie, la présidente (et candidate PCF aux élections départementales). « Il a reçu deux coups de poing, précise Alain Cattoni. Les sapeurs-pompiers sont intervenus et l’ont transporté à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre, d’où il est sorti désormais. Mais il porte une minerve et est en arrêt de travail. Il est extrêmement choqué physiquement et psychologiquement. »

Pourquoi une telle violence et aussi ciblée ? Plusieurs pistes sont d’ores et déjà à l’étude car l’assaillant a lâché une phrase, juste avant de partir. Il a ordonné à sa victime de ne pas s’occuper de leurs affaires. Trois jours plus tôt, vendredi, le bailleur faisait condamner une cave car elle était régulièrement squattée. L’agression contre le chargé de secteur serait-elle des représailles ? « Il y a beaucoup de pistes, beaucoup… » nuance un collaborateur d’Opaly à Gentilly.

« C’est un acte lâche et ignominieux, dont l’auteur s’est caché derrière une casquette, une capuche et un masque pour faire ça. Mais nous ne laisserons jamais les réseaux mafieux s’installer », annonce en tout cas Fatah Aggoune, le vice-président.

« Gardez votre sang-froid »

En effet, pas question pour le bailleur de rester sans réaction après un tel acte. Opaly et la victime ont déposé plainte contre X. Les accueils au public, loges, agences et siège ont baissé le rideau dès lundi et doivent rouvrir ce jeudi matin. Et un rassemblement de soutien a été organisé mercredi en présence de nombreux élus, locataires et salariés, sur les lieux même de l’attaque « comme nous l’avions fait en 2019 au Chaperon-Vert à Arcueil ».



« Entre 10 et 15 % du personnel est agressé chaque année », dénonce le directeur général. « Plus de 12 % », précise Carine Delahaie, évoquant des insultes, des menaces, des gifles… « Ce sont des agents du service public, on leur doit le respect. J’appelle les locataires à nous soutenir : quand vous n’êtes pas d’accord avec la réponse que l’on vous donne, gardez votre sang-froid. À chaque fois que je viens dans le hall, je tombe sur quelqu’un en train de crier contre un de nos agents ! » « Je ne suis pas très surpris car tous les bailleurs sociaux subissent des agressions mais là, venir jusque devant l’agence et s’en prendre à notre collaborateur de cette manière, c’est comme venir si l’agresseur venait chez vous. Mes collègues et moi sommes très choqués », confie Ahmed, un salarié d’Opaly à Gentilly.

Gentilly, le 16 juin 2021. Fatah Aggoune, vice-président d'Opaly, et Carine Delahaie la présidente (à sa dr.), ont pris la parole.
Gentilly, le 16 juin 2021. Fatah Aggoune, vice-président d'Opaly, et Carine Delahaie la présidente (à sa dr.), ont pris la parole.  Marine Legrand

Parmi les locataires présents, cette retraitée et son amie jugent ces violences « inadmissibles ». « On est surprises de voir les proportions qu’elles prennent », surtout dans ce quartier empli « de fraternité et d’amitié » : « Ces agressions sont une atteinte au logement social alors qu’on a la chance d’en avoir aux portes de Paris, qui sert à tout le monde. »

«Il a été gazé, mis à terre puis frappé» : colère à Gentilly après la nouvelle agression d’un agent de l’office HLM
Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG