Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

4 septembre 2021 6 04 /09 /septembre /2021 18:10
Le baromètre Qualitel de qualité des logements

 

 Imprimer
État des lieux du logement des français, une enquête inédite pour analyser la qualité réelle des logements, de l’Association QUALITEL pour la qualité du logement.

 

Le Baromètre QUALITEL fournit depuis 2017 le point de vue de l’habitant sur sa perception de la qualité et des usages du logement. Il vient d’être enrichi par un « Etat des lieux du logement des Français »  réalisé à partir d’une enquête de terrain sur 1 000 logements représentatifs du parc français. 75 enquêteurs équipés d’outils de mesure (hygro-thermomètre, thermomètre, mètre laser, boussole, etc.) ont ainsi mesuré ou observé cent indicateurs, tels que la température, la taille des fenêtres, la superficie des pièces principales et des chambres, la présence et l’état d’un système de ventilation, la présence de  moisissures, le mode de chauffage, la présence ou non d’isolation, le type de serrure.
La quantité d’informations est sans commune mesure avec celles qui sont disponibles dans les recensements et les enquêtes Logement de l’Insee, les fichiers administratifs (Filocom) ou les bases notariales sur les transactions immobilières. En outre, leur qualité est supérieure car elles sont fournies par des professionnels qui ont visité les logements et non recueillies à distance à partir de déclarations des occupants.
Cette richesse a bien sûr un coût élevé et comme inévitable contrepartie une faible  taille d’échantillon qui ne permet pas d’utiliser des critères de tri trop détaillés ni de les croiser. Ainsi l’époque de construction ne distingue-t-elle que quatre catégories de logements selon qu’ils datent d’avant 1945, des années 1945-1979, 1980-2009, ou d’après 2009. Le commentaire est d’ailleurs parfois trompeur dans la mesure où il évoque des évolutions dans le temps. Celles-ci sont probables mais non certaines car les logements anciens qui survivent actuellement n’ont probablement pas les mêmes caractéristiques que celles que l’on aurait observées autrefois sur un échantillon représentatif dans son état d’alors. Deux raisons à cela : d’une part, la disparition ou le changement d’affectation d’une partie du parc ancien ; d’autre part, les divers travaux qui ont amélioré le confort des logements survivants. Ces considérations doivent inciter à nuancer les conclusions du type « c’était mieux avant », surtout lorsque l’on regarde les données relatives au parc construit avant 1945.
On peut ainsi se demander quelle part de la forte baisse de la hauteur sous plafond des appartements entre avant et après 1945 peut être imputée à la disparition des logements les plus médiocres. La baisse de 10 cm entre la hauteur moyenne sous plafond des appartements de la période 1945-79 et celle des plus récents est quant à elle peu contestable (tableau 1).

Si la surface des séjours reste stable, celle des chambres tend au contraire à diminuer. Cette affirmation est toutefois à nuancer si l’on se limite à l’après-guerre pour les raisons déjà exposées : pour les maisons, la baisse est nette sur la période récente, mais, pour les appartements, on est plus proche de la stabilité (tableau 2).

Parmi les tendances qui se dessinent le plus nettement, on signalera la présence de plus en plus fréquente d’un balcon ou d’une terrasse dans les appartements et la quasi-disparition des caves et des greniers dans les maisons comme dans les appartements les plus récents (tableau 3).

Nos salles de bain évoluent aussi : plus gourmande en eau et en surface, mais aussi moins accessible pour les personnes âgées, la baignoire perd du terrain sur la douche, une inversion de tendance qui se manifeste sur la période la plus récente (tableau 4).

L’efficacité énergétique fait bien sûr l’objet d’une attention particulière, qu’il s’agisse du mode de chauffage ou de l’isolation.
Dans les maisons, les énergies fossiles se raréfient, surtout le fioul qui a disparu des constructions récentes et est rattrapé par le bois (graphique 1). Les énergies renouvelables se développent : 25% des logements récents sont équipés à l’origine d’une pompe à chaleur pour le chauffage et 39% disposent de chauffe-eaux thermodynamiques ou solaires.

Source : QUALITEL

Dans les appartements, le chauffage électrique individuel reste prédominant (40% globalement) mais le chauffage alimenté par un réseau (gaz ou chauffage urbain) domine sur la période récente, ce qui contraste fortement avec la précédente (graphique 2).

Source: QUALITEL

Tous les logements construits après 2009 bénéficient d’une isolation thermique, intérieure ou extérieure ; ceux de la période 1945-1979 en sont les moins pourvus (68%). Le double ou triple vitrage s’est imposé et équipe 94% du parc. Quant à la climatisation, sa présence est très faible (9%), à l’exception de la zone climatique méditerranéenne (19%). A comparer aux 90% des Etats-Unis, qui ne bénéficient toutefois pas du même climat tempéré.
Bien que la ventilation dans les pièces humides soit devenue la norme (81% des salles de bain principales en bénéficient), les moisissures visibles à l’œil nu affectent 43% des chambres et 44% des salles d’eau. Le taux d’humidité dans les chambres dépasse 60% dans environ une maison sur trois, quelle que soit sa période de construction ; elle est sensiblement inférieure dans les appartements : 23% parmi les plus récents, contre 35% pour les maisons.
Enfin Qualitel s’est intéressé à la connexion internet et constate l’existence d’une triple fracture numérique : celle-ci est à la fois territoriale, générationnelle et sociale. L’Est et le Sud-Est ne bénéficient pas encore du haut débit. Le haut débit progresse tandis que le bidet régresse. Evitons cependant toute conclusion hâtive quant à leur caractère substituable.

Claude Taffin

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG