Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

6 octobre 2021 3 06 /10 /octobre /2021 19:52
À Nice, surenchère d’expulsions de HLM
À Nice, surenchère d’expulsions de HLM
Mardi 5 Octobre 2021

Côte d’Azur Habitat crée une sanction collective visant à expulser des familles entières de leur logement pour les actes d’un seul de ses membres.

 

«  P as de logement social pour les ennemis de la République. » C’est le nouveau credo du premier adjoint au maire (LR) de Nice, Anthony Borré, également président de Côte d’Azur Habitat. L’élu se targue, depuis cet été, d’être parvenu à faire expulser une mère de famille de son logement suite à la condamnation en justice de son fils de 19 ans. Une première en France, que le bailleur social entend reproduire massivement.

 

Soixante-douze nouvelles expulsions seraient, selon lui, en préparation. Pour ce faire, le bailleur social a d’abord signé une convention avec le préfet et le procureur de la République, lui donnant accès aux poursuites et aux condamnations pénales de ses locataires. Un nouveau règlement intérieur a, par ailleurs, été adopté, autorisant l’expulsion de tous les occupants d’un logement si l’un d’entre eux est accusé de dégradations ou condamné « pour toute infraction ».

 

Enfin, un « conseil des droits et des devoirs » vient d’être créé, visant à convoquer les familles concernées en présence de la police. « L’urgence sociale ne suffit pas pour prioriser les dossiers, se justifie Anthony Borré dans la presse régionale. Je prends en compte la méritocratie. On est responsable des actes de ses enfants. (…) J’ai 16 000 demandeurs qui, eux, respectent les lois de la République. »

Un collectif d’associations, dont Droit au logement et la Ligue des droits de l’homme, a décidé de saisir la Défenseure des droits sur « ces sanctions sociales collectives ». « Des enfants pourront se retrouver à la rue à cause des actes d’un parent ou d’un aîné. (…) Expulser certains locataires (…) ne suffira pas à loger les 16 000 demandeurs actuels », dénoncent-elles.

Nice ne compte en effet que 13 % de logement sociaux, bien loin des 25 % préconisés par la loi SRU. La capitale azuréenne a de ce fait payé, cette année, 416 000 euros de pénalités.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG