Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SALAIRES

100---copie-1.jpg

Recherche

Salaires : + 100 €

salaires-logt-social.jpg

Bienvenue

 
Dessin de Pierre Corneloup

Bonjour,
Vous avez ouvert les fenêtres et vous avez donc poussé la porte pour entrer dans votre espace "logement social".
Vous allez découvrir que notre "habitat" est composé de plusieurs pièces :
- Une pour les ESH et Coopératives,
- Une pour les OPH,
- Une pour les 2 dernières années de référence qui vous serviront pour parcourir toute notre actualité comme les différents réunions et comptes-rendus qui y sont faits, nos tracts, les textes de loi (ordonnances, décrets, circulaires, etc.), informations diverses et diverses réflexions et propositions faites aussi par notre collectif logement.

Une chose importante : si vous avez des suggestions, des idées et des propositions à nous faire, surtout, n’hésitez pas, envoyez-nous un mail à l'adresse suivante: cgt.logement@free.fr.


Nous vous invitons à vous inscrire à la newsletter comme cela vous serez informé chaque fois qu'un nouvelle article sera mis sur le blog.

Maintenant, votre visite peut commencer... A bientôt.

18 septembre 2014 4 18 /09 /septembre /2014 21:45

Le logement très social en quête de rationalisation économique?

CRISE DU LOGEMENTLa Société nationale immobilière (SNI) devrait prendre le contrôle du spécialiste du logement très social Adoma.La Société nationale immobilière (SNI) devrait prendre le contrôle du spécialiste du logement très social Adoma.Mathias Thépot  |  16/09/2014, 16:32  -  465  motsDevant le désengagement croissant de l’Etat, les acteurs du logement très social pensent à considérer davantage l’équilibre économique de leur modèle. C’est déjà le cas d’Adoma, qui possède un parc de 75.000 logements très sociaux.

En cette période tendue pour les finances publiques, l'Etat aurait tendance à favoriser les logements sociaux qui coûtent peu en termes d'aides à la pierre, et qui sont aussi les plus hauts de gamme. Une situation qui inquiète beaucoup dans le secteur du logement social malgré la baisse récente du taux de TVA à 5% sur la construction des logements conventionnés. Résultat, de plus en plus d'acteurs du secteur reconsidèrent leur modèle et tendent davantage vers des politiques qui conjuguent équilibre économique et efficacité sociale.

Pas un mince affaire, surtout lorsque leur cœur de métier est de soutenir les publics les plus fragiles. C'est le cas d'Adoma, une société d'économie mixte gérant des logements très sociaux et des foyers. Après avoir remis sur pied cette entreprise épinglée pour sa mauvaise gestion par la Cour des comptes il y a quatre ans, la nouvelle direction générale serre les vis et ne compte pas basculer dans la fuite en avant.

 

Juste assez pour maintenir le parc de logements en bon état...

La direction d 'Adoma estime que jusqu'à 2020, le contexte financier ne lui permettra que de maintenir son offre constante tout en rénovant le tiers de son parc de 75.000 logements très sociaux. 
Aujourd'hui obsolètes, certains vieux logements d'Adoma sont en effet beaucoup trop petits. Ils ne font parfois guère plus de 7 mètres carrés et sont toujours occupés par des travailleurs immigrés d'Afrique du nord et d'Afrique subsaharienne arrivés il y a entre 30 et 50 ans en France. Pour plus de confort et respecter les normes, ces logements vont être transformés en studios d'entre 15 et 20 m². Ce qui induit mécaniquement pour Adoma une réduction de son parc, mais qui sera compensée par la construction de 25.000 nouveaux logements d'ici à 2020.

... en attendant que la SNI prenne le contrôle

Pas de quoi donc accroître l'offre nette de logements d'Adoma à terme. Or, les besoins très sociaux augmentent avec la crise. De nouveaux publics sollicitent ces petits logements, notamment des "jeunes en situation d'échec à la sortie de leurs études", remarque le directeur général d'Adoma Bruno Arbouet.

Le renforcement de l'offre très sociale du leader de ce marché ne viendra en fait que par l'accroissement de ses fonds propres. C'est pourquoi une prise de contrôle d'Adoma par la Société nationale immobilière (SNI), filiale de la Caisse des dépôts, est dans les tuyaux. Elle devrait s'opérer d'ici la fin de l'année. Un accord de principe a en tout cas été acté au niveau interministériel pour que l'opération se fasse. Il ne reste désormais plus qu'à en déterminer les conditions financières.


Réaction de la CGT ADOMA

Mardi est paru un article sur la Tribune concernant Adoma (Lire l’article).

Dans celui-ci on pouvait lire qu'un soit disant accord interministériel aurait été conclu pour accepter que le groupe SNI puisse réaliser son OPA Hostile sur Adoma.

Habitué aux manoeuvres de désinformation d'André Yché, nous avons été vérifié nous même auprès des intéressés : Nos ministères de tutelles.

Et confirmation de ce que nous pensons aucun accord interministériel n'existe !!!

Donc nous le clamons bien haut, HALTE A LA DESINFORMATION !!!

Les dirigeants du groupe SNI une nouvelle fois essaient de faire peur aux salariés d’Adoma afin de les démobiliser dans leur lutte contre cette absorption.

NON nous ne céderons pas Monsieur Yché, les salariés d'Adoma ne sont pas à vendre ce sont des professionnel-le-s fier-e-s de leurs métiers et de leur entreprise, ils ne veulent pas de votre recherche du profit à tout prix.

Nous, nous défendons l'intérêt général et non pas les intérêts du Général !!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Logement CGT - dans Actualités logement
commenter cet article

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG