Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Recherche

Fier.e.s de travailler pour le service public du logement

 

 

13 décembre 2011 2 13 /12 /décembre /2011 08:48
A.-L.A. | Publié le 13.12.2011, 07h00
Les gardiens des HLM de Bonneuil déçus par les négociations
Les gardiens des HLM de Bonneuil déçus par les négociations | (LP/ANNE-LAURE ABRAHAM.)

 

« Ça n’a servi à rien. » Voilà le sentiment qui prédominait hier chez les gardiens de l’office public de l’habitat de Bonneuil à la sortie de la deuxième réunion de négociation avec la direction. Ces deux entretiens, organisés mardi dernier ainsi qu’hier, faisaient suite au mouvement de grève du mois d’octobre (notre photo), mené à l’appel de la et de la CFDT.

 

Une vingtaine des 87 agents de l’OPH avaient cessé le travail pour dénoncer des problèmes relationnels avec la direction, un manque de moyen, les conditions de travail, le non-paiement d’une prime… Après quelques jours de mobilisation, des négociations avaient permis d’aboutir au déblocage d’une prime de 600 € ainsi qu’à l’engagement de dératiser, désinsectiser et remettre en état les sous-sols de l’immeuble des Clavizis. Les deux derniers rendez-vous étaient censés revenir sur les autres revendications des agents, parmi lesquelles : l’amélioration des relations avec la direction, l’embauche d’ouvriers polyvalents, d’agents de salubrité, de trois agents d’entretien et de deux gardiens pour permettre notamment le remplacement des agents absents. « On nous a dit qu’il fallait améliorer les relations chacun de notre côté, que ça viendrait naturellement, avance une représentante de la CGT. Quant aux embauches, on nous a répondu qu’il n’y avait pas de moyens. » La CGT n’exclut pas d’organiser une autre grève après les fêtes de fin d’année.

 

 

Le Parisien

 

Les agents de l’office HLM en colère

Anne-Laure Abraham | Publié le 27.10.2011, 07h00

 bonneuil, hier. Une vingtaine d’agents en grève ont manifesté devant la mairie et dans la ville pour dénoncer leurs conditions de travail et leurs mauvaises relations avec la direction.
bonneuil, hier. Une vingtaine d’agents en grève ont manifesté devant la mairie et dans la ville pour dénoncer leurs conditions de travail et leurs mauvaises relations avec la direction. | (LP/A.-L.A.)
Zoom
«L’OPH est à nous », « OPH en colère! » Ces slogans ont résonné hier dans les rues de la ville. Une vingtaine des 87 agents de l’Office public de l’habitat (OPH) de Bonneuil ont manifesté à l’appel de la et de la CFDT devant la mairie puis dans les quartiers Saint-Exupéry, Liberté et Fabien où sont situés les 2500 logements sociaux de l’office. Depuis mardi, les gardiens, les ouvriers polyvalents et les agents d’entretien de ces ensembles, essentiellement à Saint-Exupéry, sont en grève. Conséquence pour les locataires : les poubelles ne sont plus ramassées et les parties communes ne sont plus entretenues.

22 % d’absentéisme selon les syndicats

Les gardiens en grève dénoncent leurs conditions de travail et les mauvaises relations avec la direction : « On nous demande d’aller dans des sous-sols insalubres. Il y a des rats, des cafards, des puces, des chats crevés… On nous dit : Vous descendez ou vous avez un rapport. Ce n’est pas une manière de traiter les gens », s’insurge Dominique Bachelier, secrétaire de section CFDT à l’OPH.

Aux problèmes relationnels s’ajoutent également des soucis de moyens : « On ne remplace pas les personnes absentes, avance une représentante de la CGT. Il y a beaucoup d’arrêts maladie. Du coup, les agents qui restent récupèrent le travail de leurs collègues. On est épuisés! » Il y aurait, selon les , 22% d’absentéisme. Les gardiens parlent de la lourdeur des conteneurs de poubelles à tracter, les agents d’entretien du manque de pause pour se restaurer, les ouvriers de l’électricité défectueuse et dangereuse… Les agents ont formulé plusieurs doléances auprès de la direction et du maire, Patrick Douet (PC), également de l’OPH : le respect du personnel, l’embauche d’au moins 10 personnes, une mise en conformité électrique… Ils demandent également au maire de tenir ses promesses, notamment l’attribution d’une prime de 1300 €.

Reçus hier, les agents sont ressortis insatisfaits : « On nous dit que cette prime n’a jamais été promise, déplore la CGT. Il n’y a pas de négociation. » Les agents ont décidé de reconduire la grève aujourd’hui. Selon la mairie, une commission d’hygiène et de sécurité doit passer le 25 novembre dans les sous-sols.

Le Parisien

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG