Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SALAIRES

100---copie-1.jpg

Recherche

Salaires : + 100 €

salaires-logt-social.jpg

Bienvenue

 
Dessin de Pierre Corneloup

Bonjour,
Vous avez ouvert les fenêtres et vous avez donc poussé la porte pour entrer dans votre espace "logement social".
Vous allez découvrir que notre "habitat" est composé de plusieurs pièces :
- Une pour les ESH et Coopératives,
- Une pour les OPH,
- Une pour les 2 dernières années de référence qui vous serviront pour parcourir toute notre actualité comme les différents réunions et comptes-rendus qui y sont faits, nos tracts, les textes de loi (ordonnances, décrets, circulaires, etc.), informations diverses et diverses réflexions et propositions faites aussi par notre collectif logement.

Une chose importante : si vous avez des suggestions, des idées et des propositions à nous faire, surtout, n’hésitez pas, envoyez-nous un mail à l'adresse suivante: cgt.logement@free.fr.


Nous vous invitons à vous inscrire à la newsletter comme cela vous serez informé chaque fois qu'un nouvelle article sera mis sur le blog.

Maintenant, votre visite peut commencer... A bientôt.

30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 21:42

Menaces sur le logement des classes populaires, 

du DALO et des allocations logement …

 


Droit au Logement fait part de ses très vives inquiétudes, face à la succession de déclarations visant les habitants des quartiers populaires HLM, les prioritaires DALO, les allocataires de l’APL et le financement du logement social ;

1 - Le chef du Gouvernement a classé dans la catégorie « apartheid social » les quartiers populaires HLM où les habitants sont appauvris par le chômage et les inégalités.  Pourtant, ces deux fléaux se sont aggravés depuis sa prise de fonction, et ils sont la principale cause de la paupérisation de ces quartiers. Les propos du premier Ministre sont donc injustes pour les habitants, mal ressentis, et alimentent les tensions.  La mise en place de « politiques de peuplement » dans l’attribution de HLM risquent surtout  de renforcer la discrimination sociale dont les victimes sont les mal logés et les sans logis.


2 - Certains maires de banlieue, rencontrant le Président de la République, s’en sont pris aux prioritaires DALOs, jugés coupables de renforcer la paupérisation des quartiers populaires HLM. Début 2014, 54 394 ménages prioritaires DALO étaient en attente d’un relogement par l’État et le 1% logement, (dont 41 375 en Ile de France).  On s’étonne que le chef du Gouvernement n’ait pas donné les instructions d’appliquer les lois protégeant les plus fragiles, telles que la loi DALO ou le droit à l’hébergement. 

 


Le DAL restera mobilisé contre toute régression et pour faire progresser ce droit  des mal logés que François Hollande s’était engagé à mettre en œuvre.  



3 - Le rapport de l’administration rendu public ce matin, sur les politiques du logement propose de tailler encore dans les aides à la pierre permettant d’édifier notamment des logements sociaux à faible loyer (PLAI), nécessaires pour les prioritaires DALO en souffrance.

Ce rapport préconise aussi de réduire les APL, alors que les locataires dans le privé et de plus  en HLM sont étranglés par le renchérissement des loyers et des charges. Le rapport et de réexaminer les critères d’attribution pour les étudiants, renforcer les contrôles


DAL dénonce la théorie de l’effet inflationniste des aides au logement : la hausse des loyers est la conséquence de la dérégulation des loyers et des lois protégeant les locataires. Elle a été nourrie par des  politiques d’urbanisme qui ont fait flamber les prix, et par la recherche de profits spéculatifs.


Les économies sont à faire dans les scandaleuses niches fiscales dont profitent les riches. Elles atteignent un nouveau record de près de 3 milliards d’euros selon le budget logement 2015.
Des recettes considérables pourraient aussi être tirées de la taxation des profits immobiliers.


DAL demande notamment :  
·     L’application et le respect de la loi DALO, du Droit à l’hébergement et de la loi de réquisition
·     La réalisation de 200 000 vrais logements sociaux par an, particulièrement en zone tendue, et dans les communes loi SRU (en déficit de logements sociaux).
·     L’encadrement à la baisse des loyers et des charges, trop lourdes pour les classes populaires afin d’améliorer la solvabilité des allocations logement et alléger la quittance.
·     La taxation des profits immobiliers pour financer les APL et la construction HLM

Droit Au Logement appel à être très vigilant pendant les débats sur la loi Macron, et  à se mobiliser  contre les nombreuses régressions sociales qu’elle contient déjà.

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Logement CGT - dans Actualités logement
commenter cet article

commentaires

OSTRIC 31/01/2015 06:56


Il est clairque  si aujourd'hui la suppression ou même la réduction de l'APL se'applique c'est plus de 30% de logements qui ne seront pas attribués. En temp qu'administrateur locataire à
Nouveau Logis Provençal filiale SNI, dans les commissions d'attribution,  bon nombre de logements ne sont déjà pas attribué pour revenus insuffisants et la crise passant par là on se rend
compte que ce nombre de logements non attribués est en augmentation sensible voire très sensible alors cette nouvelle trouvaille du gouvernement socialiste n'aura que pour effet d'augmenter
encore le fossé qui sépare les "pauvres " des riches pour un gain qui ne parait pas énorme et quand bien même ..... Es-ce normal de laisser aujourd'hui en 2015 des gens à la rue alors que
certains travaillent et se tuent au travail pour gagner une misére, à Marseille, mais pas que là, nous voyons ça tous les jours même si on ne parle que de certains fait divers  

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG