Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SALAIRES

100---copie-1.jpg

Recherche

Salaires : + 100 €

salaires-logt-social.jpg

Bienvenue

 
Dessin de Pierre Corneloup

Bonjour,
Vous avez ouvert les fenêtres et vous avez donc poussé la porte pour entrer dans votre espace "logement social".
Vous allez découvrir que notre "habitat" est composé de plusieurs pièces :
- Une pour les ESH et Coopératives,
- Une pour les OPH,
- Une pour les 2 dernières années de référence qui vous serviront pour parcourir toute notre actualité comme les différents réunions et comptes-rendus qui y sont faits, nos tracts, les textes de loi (ordonnances, décrets, circulaires, etc.), informations diverses et diverses réflexions et propositions faites aussi par notre collectif logement.

Une chose importante : si vous avez des suggestions, des idées et des propositions à nous faire, surtout, n’hésitez pas, envoyez-nous un mail à l'adresse suivante: cgt.logement@free.fr.


Nous vous invitons à vous inscrire à la newsletter comme cela vous serez informé chaque fois qu'un nouvelle article sera mis sur le blog.

Maintenant, votre visite peut commencer... A bientôt.

3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 07:22
 
 


********************************************
LE DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS EST EN DANGER : Rassemblons nous pour exiger une mobilisation des pouvoirs publics et davantage de moyens !
********************************************

Pour les Franciliens, accéder à un logement adapté à ses besoins et à ses ressources reste une préoccupation majeure. Avec la crise du logement, l’Ile-de-France compte plus de 600 000 demandeurs de logement.

Il faudrait construire chaque année 70 000 logements sociaux de tous types pour répondre à la demande et réduire la pénurie existante. Plus que jamais, partout, l’heure est à la construction. En plus de permettre à tous de se loger, la construction de logements permettrait la relance économique.

POURTANT le Conseil régional d’Ile-de-France, dirigé par Madame Valérie Pécresse, a adopté une délibération visant à ne plus financer les logements sociaux dans les communes qui en comptent plus de 30%. De fait, cette mesure sanctionne les villes qui construisent du logement répondant le plus largement à la demande. A l’inverse, elle n’oblige pas les villes « hors la loi SRU » à construire du logement social.

POURTANT le gouvernement s’apprête à faire voter le projet de loi Egalité - Citoyenneté dont le volet logement comporte plusieurs dispositions visant, elles aussi, à restreindre la construction de logements sociaux.

L'an dernier déjà, l’État a accordé près de 17 milliards d’euros à des bailleurs privés sous forme de crédits d’impôts et de niches fiscales. Ces fonds devraient servir à soutenir les acteurs publics du logement plutôt que d’enrichir les investisseurs et les spéculateurs immobiliers.

CE N'EST PAS ACCEPTABLE : se loger est un Droit fondamental !

La France a ratifié le Pacte des Nations Unies sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels qui, dans son article 11, reconnaît le Droit de tous à un logement. L’Etat doit respecter ses engagements : nos Droits doivent être respectés !

De nombreuses communes s’attachent à construire des logements de toutes catégories et pour tous. Dans ces villes, le logement social est aujourd’hui le garant principal du Droit à se loger. Mais cela ne suffit pas. Toutes les communes doivent contribuer à l’effort de construction dans le respect de la loi SRU qui impose 25% de logements sociaux dans toutes les villes.

TOUS LES ACTEURS PUBLICS, À TOUS LES NIVEAUX, DOIVENT PRENDRE LEURS REPONSABILITÉS !

C’est pourquoi, nous, élus communaux, départementaux, régionaux ; représentants d’associations d’habitants pour le droit au logement, d’organisations de solidarité, d’associations de locataires ; représentants d’organismes du logement social, simples citoyens :
· demandons à la Région Ile-de-France, de suspendre la délibération du 17 mars 2016 visant à limiter la construction de logements sociaux dans les communes qui en comptent plus de 30% ;

· demandons à l’Etat de décréter l’augmentation de l’aide à la pierre pour favoriser la construction de logements de qualité avec des loyers réellement modérés, accessibles au plus grand nombre ;

· demandons la revalorisation des aides au logement et la hausse des plafonds d’accès au logement social ;

· demandons des crédits pour la réhabilitation des logements les plus anciens qui accueillent aujourd’hui les ménages les plus fragiles ;

· demandons l'abrogation de la loi Boutin qui vise à chasser du logement social les ménages « les moins pauvres » ;

· demandons le renforcement des mesures coercitives à l’encontre des communes qui ne respectent pas la loi SRU qui impose 25% de logements sociaux dans toutes les villes ;

· demandons l’encadrement des loyers dans toute l’Ile de France.

Pour défendre nos droits et faire entendre nos revendications, rassemblons nous le 6 juin à 18h devant le Ministère du Logement et de l'Habitat durable.

 

Madame, Monsieur,

Les élus de Gennevilliers continuent d’agir avec vous pour le droit au logement pour toutes et tous. Nous savons que l’attente est longue et souvent difficile pour de nombreux Gennevilloises et Gennevillois. C’est pour cela que nous agissons pour améliorer la situation.

Nous tenons les engagements pris par Monsieur le Maire lors de la rencontre avec tous les demandeurs de logement de Gennevilliers (plus de 4000) en octobre dernier. Le Conseil municipal a voté en mai le système de cotation de chaque dossier pour répondre à la demande de transparence dans les attributions. Ce système sera mis en place à l’automne.

Mais vous savez comme nous que le problème du logement est moins une question d’ordre de priorité que de manque de logement à attribuer. C’est aussi pour cela que nous avons participé à la manifestation devant le Conseil régional organisée par le maire de Gennevilliers et de nombreux autres maires pour demander à ce que la région recule sur sa décision de ne plus attribuer de subvention pour la construction de logements sociaux là où il y en a plus de 30%. Cette action a permis de faire augmenter le budget consacré au logement social par la région. Cette manifestation a donc été utile. Un rendez-vous va être pris pour représenter des dossiers de construction de logements sociaux à Gennevilliers car nous voulons continuer d’en réaliser au rythme de 50% HLM, 50% en accession.

Par ailleurs, la Conseillère départementale de notre ville a conduit une délégation de demandeurs de logements au département. Elle a ensuite rencontré, avec le maire, le Président du Conseil départemental des Hauts-de-Seine qui refuse aussi de subventionner le logement social. L’action doit se poursuivre car Monsieur Devedjian ne cède en rien sur sa décision injuste.

Nous vous invitons à témoigner, avec nous, en grand et publiquement, sur le problème du logement.
Avec plusieurs maires de la Région Ile-de-France nous vous invitons à un rassemblement devant le Ministère du logement, le 6 juin à 18h.

Nous vous proposons un départ collectif en métro à 17h15 au métro des Agnettes (voir document au recto).

Notre nombre et donc votre participation sont importants pour faire changer cette situation difficile en matière de construction de logements sociaux.

En comptant sur vous

Nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, en l’assurance de nos sentiments les plus dévoués.

Carole LAFON           Marc HOURSON

 

 

ruedusquareConférence de presse des élus, des demandeurs de logement et des associations

lundi 6 juin à 18h30 devant le ministère du logement pour:

  • LE DROIT AU LOGEMENT POUR TOUS, MAINTENANT!
    Pour les Franciliens, accéder à un logement adapté à ses besoins et à ses ressources reste une préoccupation majeure. Avec la crise du logement, l’Ile-de-France compte plus de 600 000 demandeurs de logement. 
    Il faudrait construire chaque année 70 000 logements sociaux de tous types pour répondre à la demande et réduire la pénurie existante. Plus que jamais, partout, l’heure est à la construction. En plus de permettre à tous de se loger, la construction de logements permettrait la relance économique.
    Pourtant le Conseil régional d’Ile-de-France, dirigé par Madame Valérie Pécresse, a adopté une délibération visant à ne plus financer les logements sociaux dans les communes qui en comptent plus de 30%. 
    De fait, cette mesure sanctionne les villes qui construisent du logement répondant le plus largement à la demande. A l’inverse, elle n’oblige pas les villes « hors la loi SRU » à construire du logement social. 
    Pourtant le gouvernement s’apprête à faire voter le projet de loi Egalité - Citoyenneté dont le volet logement comporte plusieurs dispositions visant, elles aussi, à restreindre la construction de logements sociaux. 
    Déjà l’an dernier, l’Etat a accordé près de 17 milliards d’euros à des bailleurs privés sous forme de crédits d’impôts et de niches fiscales. Ces fonds devraient servir à soutenir les acteurs publics du logement plutôt que d’enrichir les investisseurs et les spéculateurs immobiliers. 
    Aujourd’hui, le Droit au logement pour tous est en danger !
    Ce n’est pas acceptable ! Se loger est un Droit fondamental ! La France a ratifié le Pacte des Nations Unies sur les Droits Economiques, Sociaux et Culturels qui, dans son article 11, reconnaît le Droit de tous à un logement. L’Etat doit respecter ses engagements ! Nos Droits doivent être respectés ! 
    De nombreuses communes s’attachent à construire des logements de toutes catégories et pour tous. Dans ces villes, le logement social est aujourd’hui le garant principal du Droit à se loger. Mais cela ne suffit pas. Toutes les communes doivent contribuer à l’effort de construction dans le respect de la loi SRU qui impose 25% de logements sociaux dans toutes les villes.
    Tous les acteurs publics, à tous les niveaux, doivent prendre leurs responsabilités.
    C’est pourquoi, nous, élus communaux, départementaux, régionaux ; représentants d’associations d’habitants pour le droit au logement, d’organisations de solidarité, d’associations de locataires ; représentants d’organismes du logement social, simple citoyen…
    • Nous demandons à la Région Ile-de-France, de suspendre la délibération du 17 mars 2016 visant à limiter la construction de logements sociaux dans les communes qui en comptent plus de 30% ;
    • Nous demandons à l’Etat de décréter l’augmentation de l’aide à la pierre pour favoriser la construction de logements de qualité avec des loyers réellement modérés, accessibles au plus grand nombre ;
    • La revalorisation des aides au logement et la hausse des plafonds d’accès au logement social ;
    • Des crédits pour la réhabilitation des logements les plus anciens qui accueillent aujourd’hui les ménages les plus fragiles ;
    • L’abrogation de la loi Boutin qui vise à chasser du logement social les ménages « les moins pauvres » ;
    • Le renforcement des mesures coercitives à l’encontre des communes qui ne respectent pas la loi SRU qui impose 25% de logements sociaux dans toutes les villes ;
    • L’encadrement des loyers dans toute l’Ile de France.

    POUR DEFENDRE NOS DROITS, MANIFESTONS :
    Lundi 6 juin à 18h00
    devant le Ministère du Logement et de l’Habitat durable
    55, rue Saint Dominique 75007 Paris (Métro : Invalides)
  • et la pétion en direction de Valérie Pécresse est toujours à votre disposition: https://www.change.org/p/vpecresse-laissez-nous-construire-des-logements-sociaux?recruiter=31798304&utm_source=share_petition&utm_medium=copylink

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Logement CGT
commenter cet article

commentaires

Pages

Service Public du logement

j-aime-HLM-SP.jpg

 

Soyons connectés !!!

Inscrivez-vous.jpgPour être informé chaque fois qu'un article est mis sur le blog,
inscrivez vous ci dessous en indiquant votre adresse émail.

Histoire des structures de la CGT

Voir la vidiéo en cliquant sur le lien suivant : link

structures-CGT.JPG